CAREXIL-FR

CARtas de REpublicanos Españoles REfugiados y EXILiados en FRancia

Lettres de Républicains Espagnols Réfugiés et Exilés en France

Projet en cours

Le projet

Le projet CAREXIL-FR se propose l'édition numérique et l'étude sociolinguistique et historique des lettres écrites par des réfugié-e-s espagnol-e-s interné-e-s dans des camps français à la fin de la Guerre d'Espagne. Ces lettres sont conservées dans les Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine.


Les lettres

Inédites jusqu'à présent, elles ont été écrites pour la plupart par des femmes, certaines aussi par des hommes, d'âge et d'origine diverses, et sont datées entre février 1939, coïncidant avec la Retirada, quand environ 500.000 personnes quittent le territoire espagnol fuyant l'armée franquiste, et l'été 1940. Les lettres ont été conservées dans les archives de la CAEERF (Commission d'Aide aux Enfants Espagnols Réfugiés en France), organisation privée reconnue par les institutions françaises et espagnoles en exil, laquelle prêta un soutien actif aux réfugiés espagnols, notamment en apportant de l'aide matérielle (habits, chaussures, nourriture) aux milliers de réfugié-e-s interné-e-s dans des camps de fortune.
Il s'agit de lettres d'appel à l'aide, dans lesquelles les auteur-e-s prennent la plume poussé-e-s par la nécessité, laissant dans de nombreux cas la preuve de leur manque de familiarité avec l'écriture formelle requise par le type de texte épistolaire qu'ils écrivent. Nous conservons également pour beaucoup d'entre elles la réponse que la CAEERF leur envoya, comportant de nouvelles informations sur la situation que vivaient les familles réfugiées.

Objectifs

Ce fonds offre par conséquent un matériel exceptionnel pour l'étude des répertoires linguistiques disponibles parmi les personnes réfugiées, représentatives d'amples secteurs de la société espagnole, et de la manière dont les variétés diastratiques et diaphasiques se superposent au sein de textes appartenant à une typologie très homogène (lettres de requête formelle). Plus amplement, ces lettres nous renseignent sur l'histoire de la langue espagnole à un moment crucial pour l'Espagne.
Au-delà de l'intérêt linguistique et sociolinguistique, ces lettres permettent d'aborder l'histoire, encore insuffisamment connue et reconnue, d'une partie du peuple espagnol et des conditions difficiles dans lesquelles s'est déroulé son exil en France, dont certains ne reviendront jamais.

Institutions

  • Atelier Romanités Numériques, Laboratoire d'Études Romanes, EA 4378 (Université Paris 8 · Vincennes · Saint-Denis).
  • Archivo Nacional francés (Archives nationales).
  • Études Romanes (EA 369) de la Universidad París Nanterre.
  • Université Paris Lumières.